avril 3

L’homme de ma vie

Petit à petit, je reprends l’écriture et les salons du livre. Tant mieux. J’aime ça plus que tout.
Alors pour redémarrer, après le petit court de la semaine dernière, j’ai repris le chemin de Leiloona et de son Brick à Book que j’avais délaissé depuis l’automne. Il faut dire que la photo m’a tout de suite emballé, si j’ose dire.
Bonne lecture pour cette reprise et merci de vos éventuels commentaires.

Voilà, je suis presque prête. Aujourd’hui sera certainement le plus beau jour de ma vie. Alors je veux m’en souvenir. Je veux que chaque détail soit parfait. Contrairement à la plupart des femmes, je sais que ce sera cet après-midi, voire ce soir.
Je vais le rencontrer aujourd’hui. Je veux être belle, la plus belle pour aller à notre rendez-vous. Comment ? Non, je ne l’ai jamais vu. Je lui ai beaucoup parlé. Chaque jour depuis si longtemps. Je lui parle de tout. De ce que je vois, de ce que j’entends, de ce que je ressens. Sans nous être jamais vus, nous sommes arrivés à un niveau d’intimité rarement atteint.
Nous ne voulions pas précipiter cette découverte. Il fallait que chacun d’entre nous soit prêt pour que nous nous rencontrions. Certaines rencontres prématurées tournent mal. La nôtre doit être parfaite.
Depuis ce matin, je suis en pleins préparatifs. J’ai commencé par prendre un bon bain. Pas trop chaud pour ne pas friper ma peau. L’eau trop chaude me rougit le teint. Je n’y suis pas restée trop longtemps. J’avais tant à faire avant de partir.
J’ai vérifié ma valise. Oh, je ne serai pas absente bien longtemps, mais je suis certaine de ne pas dormir chez moi au moins deux ou trois nuits. Il faut que nous nous habituions l’un à l’autre. Et puis, vous savez ce que c’est que la découverte… les premiers instants, les premiers jours d’un amour qui promet d’être long ! Nous allons vite devenir inséparables, je le sens…
Puis j’ai retiré mon peignoir et j’ai commencé à m’habiller.
J’ai choisi avec soin mes sous-vêtements. De la dentelle, évidemment. La plus fine, la plus belle. Achetée exprès pour l’événement. Plusieurs fois lavée, jamais portée. Je lui en fais la primeur. Je la retirerai pour lui. Pour l’accueillir.
J’ai remis ma robe bleue, celle du printemps dernier. A peine retouchée, bien mieux ajustée. Elle souligne bien ma taille. C’est une de mes préférées. J’espère qu’il l’aimera. Un petit fichu sur mes épaules pour me rendre au rendez-vous. Les débuts de soirée peuvent être frais.
Vous voyez, j’ai tout choisi avec soin, jusqu’au moindre détail. J’ai tout planifié, tout préparé.
J’ai fini par les chaussures. Ah les chaussures ! C’est la touche finale. Le détail qu’il ne faut pas négliger. J’en ai plus de quarante paires. Des plus larges aux plus étroites, des plus simples aux plus élégantes. Des neuves achetées sur un coup de tête et que je n’ai jamais mises. Des horribles affreuses trop souvent portées, aux pointes abimées ou aux talons déformées. Le choix a été difficile. Long. J’étais prête à prendre le bus pour aller en acheter une nouvelle paire lorsque je les ai aperçues sur l’étagère du fond du placard. Je les avais complètement oubliées. Achetées il y a trois ans pour le mariage de ma cousine Roxane et délaissées je ne sais pas pourquoi. Je crois bien que je ne les ai jamais portées depuis. Elles sont comme neuves. Et je suis dedans comme dans des chaussons. Un vrai bonheur.
Voilà. La voiture m’attend en bas. J’entends le moteur qui tourne. Je suis impatiente maintenant. Il y a tellement de temps que je me prépare. Des jours, des semaines, des mois.
J’enfile ma veste et jette un coup d’œil dans le miroir de la salle avant de partir.
Je suis prête à aller accueillir mon fils. Le terme est dépassé depuis trois jours. La date a été fixée samedi dernier. Ce sera aujourd’hui. Nous l’appellerons Camille.

© Amor-Fati 3 avril 2017 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2017. All rights reserved.

Ecrit 3 avril 2017 par Amor-Fati dans la catégorie "Atelier d'écriture

3 COMMENTS :

  1. By CANVILLE on

    OUF !! je n’y croyais pas – mais c’est pour l’arrivée de « Camille »

    Répondre
  2. By Nady on

    Une chute super bien amenée, je ne m’y attendais absolument pas ! Bon, entre nous, ce type de talons n’est pas conseillé surtout si on a dépassé le terme… déjà que le dos souffre avec le poids devant mais bon elle prend un taxi et n’aura pas beaucoup à marcher… c’est beau je trouve l’idée d’une maman qui se prépare en se faisant toute belle pour accueillir son bébé ; -)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *