octobre 22

Je ne suis pas passé loin

Mon cher Bernard,

Je t’écris un petit mot depuis l’hôpital de la Pitié Salpétrière où j’ai été admis cet après-midi.

Rien de grave, je te rassure. Juste un petit incident cardiaque, mais plus de peur que de mal. J’ai eu un petit malaise en sortant de la cuisine. j’ai aussitôt appelé le toubib qui m’a fait transférer d’urgence ici. Ca aurait pu être pire… Tu vois que je vais mieux, puisque je peux déjà t’écrire.

Pourtant, je ne suis pas vraiment occupé ces temps-ci. Gérard traine un peu et la Jonque n’avance pas bien vite. Avant-hier, on a juste visionné quelques scènes tournées il y a deux ans à Hong Kong et qui pourraient servir au moment du montage. Ca n’avance pas bien vite et ça commence à m’agacer. Gérard et Danielle ont quelques soucis quant au bouclage financier du film. Je ne sais pas si on en verra le bout…

La semaine prochaine, on doit aller à Perce-Neige avec Linda. De ce côté-là, je sais qu’on a encore du boulot. Des choses à faire et de belles choses.

Odette a ma breloque à la maison, elle me l’a montrée la semaine dernière après être passée la chercher. Ce genre de truc, c’est pas pour moi.

J’essaie régulièrement de voir si un réalisateur ne pourra pas nous remettre un jour tous les deux dans un même film. Ca nous rappellera le bon vieux temps des Tontons, et des barbouzes…

Allez, mon Bernard, le toubib a dit qu’il fallait que je me repose, ce que je vais faire si je veux encore vous voir, toi et les autres… On est le 22, j’ai des examens ici demain et samedi. Si tout va, lundi je serai à la maison.

Quand j’irai mieux, Annette et toi vous passerez nous faire un petit bonjour à Saint Cloud, ça nous fera plaisir.

Je t’embrasse bien mon Bernard. Porte-toi bien…

Lino.

PS: c’était l’anniversaire de Georges aujourd’hui, j’ai bien pensé à lui. Il aurait eu 66 ans.

(Lettre  de Angiolino Giuseppe Pasquale Borrini Ventura, dit Lino Ventura à Bernard Blier. Lino aurait du mourir le 22 octobre 1987 à Saint Cloud, d’une crise cardiaque. Dix jours plus tôt, sa femme Odette était allée chercher pour lui la légion d’honneur qu’il n’avait pas voulu recevoir lui-même, pensant qu’il ne la méritait pas. Il était en train de tourner « la Jonque » sous la direction de Gérard Oury, mais le film était mal engagé. J’ai été surpris d’apprendre qu’il n’avait jamais pris la nationalité française. Lino Ventura était un acteur italien. Georges Brassens aurait eu 66 ans ce même 22 octobre.)

© Amor-Fati 22 octobre 2012 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 22 octobre 2012 par Amor-Fati dans la catégorie "Hommage", "Uchronie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *