janvier 11

Lax och skaldjurs

Il y a longtemps que je n’avais pas participé à l’atelier de Bric à Book. Le principe ? Une photo, un texte.

J’y ai ajouté une contrainte, celle qui m’habite en ce moment : en 1000 caractères.

Alors, voilà la photo, et ce que j’en ai tiré. Bonne lecture et merci de vos commentaires éventuels.

port

« Vous avez terminé ? demanda Löderup.

– Une minute, encore une ou deux et ce sera bon.

Erik Löderup ouvrit la porte fenêtre et sortit sur le balcon. L’air était doux en ce matin de mai. Devant lui, le port s’éveillait doucement. Les chalutiers étaient déjà rentrés et les pêcheurs se transformaient en poissonniers, étalant leur marchandise sur des lits de glace pilée, à la merci de la première ménagère venue. Une corvette de la Royale mouillait en face du bâtiment. Aucun mouvement sur le pont. La guerre pouvait bien arriver, la marine nationale dormait encore !

Löderup entrouvrit la fenêtre :

– Bjärnum, appela-t-il, venez faire un point je vous prie.

Le jeune homme rejoignit son patron sur le balcon de l’hôtel.

– Ils sont visiblement arrivés en fin d’après-midi. Le portier de l’hôtel nous l’a confirmé. Ils se sont présentés sous le nom de Parker.

– Commissaire, j’ai fini, appela Grund, le photographe, depuis la chambre.

– C’est bon, merci. Vous pouvez faire enlever le corps si vous voulez. »

1000 caractères.

Ceci est le début du troisième chapitre de Lax och skaldjurs (en français, Saumons et Crustacés). Livre que vous ne lirez jamais puisqu’il n’en existe que ce passage…

© JM Bassetti. Saint Aubin d’Arquenay le 10 janvier 2016. Reproduction interdite sans accord de l’auteur.

1001

© Amor-Fati 11 janvier 2016 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 11 janvier 2016 par Amor-Fati dans la catégorie "1000", "Atelier d'écriture", "Löderup

12 COMMENTS :

  1. By Hasna on

    Erik Löderup fait encore des siennes?
    il nous met l’eau à la bouche comme dans « mourir pour si peu » et zou il s’envole dans un autre roman dont il nous reste tout à imaginer …

    Répondre
  2. By Louise Morgendorfer on

    Effectivement l’atmosphère de cette photo appelait au meurtre scandinave!

    Répondre
  3. By Claude on

    Réussi. Le contexte s’y prête. Bravo. Bien parti pour une suite (de texte, pas d’hôtel…).

    Répondre
  4. By Benedicte D. on

    Quel défi ces 1000 caractères!Pourquoi ce chiffre?Est-ce une aide pour écrire?C’est tres interessant,racontez nous s’il vous plait!….

    Répondre
  5. By Nady on

    superbe idée les 1 000 caractères dans l’écriture ! vais tenter l’expérience un jour ! Merci et bravo pour un texte plein de suspens… serait ce la technique des 1 000 caractères qui donne ce mystère et l’envie d’une suite ? Belle semaine à vous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *