septembre 15

80 minutes debout

– « Tu rentres à quelle heure ce soir , Monique ?
Car sa mère l’appelait toujours Monique.
Malgré son pseudo nationalement et internationalement connu et reconnu, elle était restée Monique.
Monique posa sa tasse de thé sur la table, regarda en l’air, ayant l’air de fixer on ne sait quoi, se tourna enfin vers sa mère et dit:

– Je ne sais pas. Après la représentation, nous irons manger avec les musiciens, je pense. Mais vous savez, tout le monde sera fatigué, on ne tardera pas.
– Tu sais que je suis fatiguée.
– Oui, je sais, je vous ferai appeler un taxi dès ma sortie de scène. Comptez être rentrée à Rémusat vers 22.30 ou 23 heures, guère plus.
– J’y compte bien, car je n’ai plus l’âge de tarder jusqu’à minuit. »(Esther Serf à sa fille Monique, dite Barbara.
Le 15 septembre 1965, c’était la première de Barbara à Bobino.
Le public lui fit une ovation qui dura une heure et vingt minutes, debout dans la salle.
C’est à la suite de cette représentation qu’elle écrivit « Ma plus belle histoire d’amour, c’est vous. »)Esther allait se coucher bien tard ce soir-là…

© Amor-Fati 15 septembre 2012 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 15 septembre 2012 par Amor-Fati dans la catégorie "Fiction", "Histoire réécrite", "Hommage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *