mai 13

A Chet

chet

C’est marrant,
Au moment où je commence à écrire,
Tu joues dans mon salon.
Coincé entre Charlie Parker et Claude Bolling,
Je lis ton nom.
J’entends ta trompette,
J’écoute ta voix suave et sensuelle
Et comme à chaque fois, je ferme les yeux
Et je me laisse envahir par ta musique
Ton phrasé inimitable
Ta voix profonde et virile.

Et si tu avais décidé d’arrêter la came ?
Et si tu avais décidé d’arrêter l’alcool ?
Et si tu n’étais pas allé à Amsterdam ?
Et si tu avais choisi un autre hôtel que le Prins Kenrik ?
Et s’il y avait eu la climatisation dans ta chambre ?
Et si la fenêtre n’avait pas pu s’ouvrir ?
Et si quelqu’un était venu te voir ce soir-là ?
Et si tu n’avais pas été seul, gavé de cocaïne et d’héroïne ?

Peut-être jouerais-tu encore
Peut-être aurais-je eu le plaisir de venir t’écouter,
Pour de vrai
A Caen ou à Paris, ou n’importe où.
Peut-être serais-tu mort dans ton lit
Comme un bobo, comme n’importe qui.
Mais quand on a ton talent,
Quand on a ta puissance
Il faut se forger une légende
Ne pas mourir comme les autres.
Je sais, on ne choisit pas.
La vie c’est comme ci,
La mort c’est comme ça.

Merci pour ta voix
Merci pour ton timbre
Merci pour ta trompette
Merci d’être là quand j’ai besoin de paix
De douceur, de sensibilité,
De musique à l’état pur.
Ta musique me transperce
De part en part.
Ton jeu me fortifie
Coule de mes oreilles à mon âme
Directement
Tout doucement
Tout naturellement.
Merci d’être là, merci pour tout.

Merci Chet.

(Le 13 mai 1988, le corps de Chet Baker a été découvert sans vie sous la fenêtre de sa chambre d’hôtel  à Amsterdam. L’enquête a conclu à un accident, mais laisse de grandes zones d’ombre. Il était (à mon goût) le plus grand trompettiste de jazz de tous les temps. Il avait 59 ans.)

© JM Bassetti 13 mai 2013. Tous droits réservés.

 

© Amor-Fati 13 mai 2013 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 13 mai 2013 par Amor-Fati dans la catégorie "Hommage", "Poème

2 COMMENTS :

    1. By JMB on

      Content de te lire Didier. Je ne sais pas combien d’albums de Chet je peux avoir, mais je peux passer des heures à l’écouter sans me lasser. C’est vraiment un grand !!
      Heureux que tu me lises tous les jours !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *