avril 9

Bip-bip et Toc-toc

Telephone-portable-samsungLe Bip-bip caractéristique de l’arrivée d’un SMS se fit entendre. Mais attention, pas le Bip-bip de tout le monde ! Le Bip-bip de Caroline. Mathieu le connaissait bien. Sur son téléphone, c’était le seul différent des autres. Une petite alerte personnalisée qui lui permettait de savoir instantanément que c’était elle, sa femme, sa biche, son amoureuse, qui lui écrivait un petit mot. Pour la sonnerie de téléphone, c’était la même chose. Il avait mis un extrait de Titanic, leur film fétiche. Quel que soit l’endroit où il se trouvait, il savait que c’était elle. Il ne refusait jamais un appel.

« Je rentrerai tard, Maman a besoin d’un coup de main pour couper ses rideaux. Je file. A ce soir. Je t’aime ».

– C’est drôlement pratique ces petits mots, ça permet de ne pas s’inquiéter, se dit Mathieu en reposant le téléphone.

Mais au fait ? Qui va s’occuper de Betty, leur petite fille ? Caro est-elle allée la chercher chez la nourrice ou c’est lui qui doit y aller ? Elle ne l’a pas précisé.

Mathieu reprit son téléphone. Mise en route, Messages, Messages de Caro, Réponse…

Juste quelques secondes pour y accéder. Il avait tellement l’habitude.

Le Toc-toc caractéristique de l’arrivée d’un SMS se fit entendre. Mais attention, pas le Toc-toc de tout le monde ! Le Toc-toc de Mathieu. Caroline le connaissait bien.

« Et Betty ? On fait quoi ? Elle est avec toi ? Bisous mon Ange»

Ben oui, Caroline le reconnut, elle n’avait pas assuré sur ce coup-là. Elle était partie comme ça, après un coup de fil de sa mère et n’avait pas songé à Betty. Oh. Elle pensait vraiment qu’elle allait rentrer tard. Ce serait mieux si Mathieu pouvait passer la prendre.

D’un simple coup de doigt, Caroline remit en fonction son téléphone qui s’était mis en veille. Rapidement, elle tapa sa réponse.

Le Bip-bip caractéristique de l’arrivée d’un SMS se fit entendre. Le Bip-bip de Caroline.

« Passe la prendre stp. Préviens tata avant. Donne-lui son bain si tu peux. Elle adore quand c’est toi. Tu es un si gentil papa. <3 <3 »

Un large sourire illumina le visage de Mathieu à la réception de ce SMS. Caro avait raison. Elle et leur fille étaient sa raison de vivre. Les deux femmes de sa vie. Il songea au jour de leur mariage, pas si éloigné du tout. Quelle belle journée. Tiens, il faisait aussi beau qu’aujourd’hui. Grand soleil. Mathieu regarda par la fenêtre. Oui, pareil. Même ciel bleu, même chaleur. Même envie de croquer la vie à belles dents avec la femme de sa vie. Et avec la petite fille que l’amour leur avait apportée.

Il reprit son téléphone, chercha le message de sa femme et répondit :

« D’accord, j’appelle et je passe la prendre. Prends ton temps avec ta mère. A ce soir mon Amour. J’ai envie de Toi. »

Mathieu appuya sur « Envoyer ».

Il n’eut pas le temps de reposer son Iphone. Le camion devant lui avait freiné brusquement et le crissement des pneus sur la route lui avait fait lever la tête. Mathieu avait lâché son téléphone, repris son volant bien en main et opéré un brusque changement de direction vers la gauche pour tenter d’éviter la collision avec le poids lourd.

Et il y était parvenu.

Le coin droit du parechoc avant frôla l’arrière du camion mais ne le toucha pas. La belle 308 rouge avait superbement réagi. Mathieu avait réussi. Il avait eu chaud.

Le Toc-toc caractéristique de l’arrivée d’un SMS de Mathieu se fit entendre. Caroline reprit son téléphone posé près d’elle. Elle n’eut pas besoin de regarder le nom de l’expéditeur, elle le connaissait d’avance : toc toc… Mathieu !

C’est juste au moment où elle allait prendre connaissance du message de Mathieu qu’elle aperçut cette 308 rouge qui déboulait de derrière un camion. Que faisait-elle là ? Dans sa file ? Trop vite, trop tard. En un éclair, Caroline reconnut le visage de son mari. Mais impossible de faire quoi que ce soit. Le choc était inévitable. De face, de plein fouet. A quatre-vingt à l’heure de chaque côté.

Betty allait devoir attendre ce soir pour prendre son bain.

Longtemps…

© JM Bassetti, le 8 Avril 2015. Reproduction interdite sans l’accord de l’auteur.

© Amor-Fati 9 avril 2015 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 9 avril 2015 par Amor-Fati dans la catégorie "Au fil des jours

2 COMMENTS :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *