8 mai 2016

Trois ans

Trois ans que ta main a pris la mienne3ans
Trois ans que tes doigts ont découvert mes doigts.
Trois ans que nous voyageons ensemble
Dans ce train qui est passé
Qu’il ne fallait surtout pas rater.

Trois ans que je dors près de toi
Trois ans que chaque jour j’entends ta voix
Trois ans que je redécouvre chaque matin
Le bonheur d’être avec toi
De t’aimer et de me savoir aimé.

Trois ans que je t’ai embrassée
Trois ans que tu m’as donné tes lèvres
Trois ans que nous avons découvert
Le chemin qui sans nul doute sera
Celui du reste de nos vies.

Trois ans que je vis près de toi
Trois ans qui ont passé si vite
Trois ans que nous sommes dans ce train
Et que nous goûtons chaque jour
La beauté et la force de notre amour.

3 mai 2016

Le creux de ton cou.

douceur2C’est la corne d’abondance
Des senteurs et des parfums.
Je le reconnaitrais entre mille
Le tien.

Long, élégant et gracieux
J’aime y blottir mes yeux,
J’y vois la paix et le beau temps
Sans fin.

C’est une niche, une cachette
Un refuge, un abri doux
Je m’y enfouis pour m’endormir
Serein.

Si ma nuit est agitée
J’y trouve toujours le repos
Lui seul m’apaise et me rassure
Si bien.

C’est une clairière sous tes cheveux
Une prairie tendre et fleurie
Où galopent mes baisers
Mes mains.

Catégorie : Ninon, Poème | Commenter
17 août 2015

Un anneau à mon doigt

allianceUn anneau à mon doigt
C’est un morceau de toi
Que je porte sur moi.
Un anneau à mon doigt
C’est un mot entendu
Un mot tant attendu.
Un anneau à mon doigt
C’est un oui prononcé
Un samedi de juillet

Un anneau à mon doigt
Un anneau à ton doigt
C’est beaucoup plus que ça
C’est ton bras à mon bras
C’est ma peau sur ta peau
C’est ta voix, c’est mes mots
C’est ta main dans ma main
C’est toi sur mon chemin
C’est oui pour l’avenir
C’est vivre et c’est mourir
C’est un serment commun
D’unir nos deux destins
D’avancer tous les deux
Même quand on sera vieux

Un anneau à mon doigt
C’est aussi de la joie
Des parents, des enfants
Et des petits enfants
Des avions, des voyages
La mer, les paysages
Des maisons, des hôtels
Des repas, des Noëls
Des fêtes, des vœux sincères
Et des anniversaires
Des larmes et puis des rires
Des cris et des sourires,
C’est aller jusqu’au bout
Ensemble. Tout au bout.

Je porte, c’est mon choix
Pour ma plus grande joie
Un petit bout de toi.
Un anneau à mon doigt.

© JM Bassetti. A Saint Aubin le 17 Aout 2015. Reproduction interdite sans accord de l’auteur.

Catégorie : Ninon, Poème | Commenter
24 juin 2015

Quatre heures du mat

bras

Quatre heures du mat
Je me retourne
Je te retrouve
Ta chaleur
Ton odeur
Ton souffle dans mon cou

Le lien
Entre le jour et le jour
Entre le soir et le matin
Ce sont ces petits instants
Entre vie et non vie
Entre rêve et conscience

Quatre heures du mat
Je me retourne
Je te retrouve
Je sens que tu es là
Je me rendors paisible
La main contre ton bras

© Jean-Marc Bassetti. Saint Aubin le 24 Juin 2015. Reproduction interdite sans accord de l’auteur

27 mai 2015

La magie du réveil

toi-et-moi

Chaque matin il s’éveillait dans ses bras
Avec le même bonheur.

Que se passait-il pendant la nuit ?
Quel lutin, quel aimant l’accrochait ainsi ?
Ils s’endormaient amoureux, complices,
Et puis chacun vivait sa nuit :
Bougeait, tournait, se retournait, virait.
Le temps passait, la nuit avançait.
Doucement, le matin arrivait.
Alors les lutins se mettaient au travail
Et rapprochaient les corps nus.
Geste par geste, souffle par souffle.
Attirés l’un vers l’autre,
Sans même s’en rendre compte
Ils se rejoignaient
Pour terminer leurs rêves.
Les peaux se touchaient
Les lèvres s’effleuraient.
Un nouveau jour commençait.

Chaque matin il s’éveillait dans ses bras
Avec le même bonheur.

© JM Bassetti. A Saint Aubin le 27 Mai 2015. Reproduction interdite sans accord de l’auteur.

 

 

 

 

 

Catégorie : Ninon, Poème | Commenter