mars 9

Faire-part

mariage

Feu Monsieur Charles Bonaparte, député de Corse (d.1785), son père,

Madame Maria Letizia Ramolino, veuve Bonaparte, sa mère,

Joseph, Lucien, Louis, Jérôme, ses frères,

Elisa, Pauline, Caroline, ses sœurs,

Monsieur Joseph Fesch, son oncle

Et toute la famille

Ont l’honneur de vous faire part du mariage de

Monsieur Napoléon Bonaparte, Général de Division, membre du Directoire, Général en Chef de l’Armée d’Italie

Avec Madame Marie Josèphe Rose Tascher de La Pagerie, veuve de Beauharnais.

L’union civile sera scellée à l’Hôtel Mondragon le 19 Ventôse de l’an IV à 14 h 00.

A l’issue de la cérémonie, un vin d’honneur et un banquet seront servis au 6 de la rue Chantrelle, nouveau domicile des jeunes mariés. Tenue de soirée et uniforme exigés.

alliances

Feu le Capitaine Joseph-Gaspard Tascher de La Pagerie, Chevalier et Seigneur de la Pagerie (d. 1791), son père,

Madame Rose Claire des Vergers de Sannois, veuve Tascher de la Pagerie, sa mère,

Eugène de Beauharnais, son fils,

Hortense de Beauharnais, sa fille,

Et toute la famille

Ont l’honneur de vous faire part du mariage de

Madame Marie Josèphe Rose Tascher de La Pagerie, veuve de Beauharnais.

Avec Monsieur Napoléon Bonaparte, Général de Division, membre du Directoire, Général en Chef de l’Armée d’Italie

L’union civile sera scellée à l’Hôtel Mondragon le 19 Ventôse de l’an IV à 14 h 00.

Les jeunes mariés seront heureux de vous recevoir pour un vin d’honneur et un banquet qui seront servis  au 6 de la rue Chantrelle. Tenue de soirée et uniforme exigées.

alliances

(Ce texte paraît anodin. Pourtant, c’est là une véritable uchronie, car le mariage de Napoléon et de Joséphine s’est déroulé dans le plus grand secret, avec juste trois témoins. Leur union a été célébrée le 9 mars 1796 à 22 h 30 par Collin-Lacombe, commissaire du Directoire qui n’était même pas officier d’état civil. A l’issue de la cérémonie, tout le monde est rentré chez soi. Il n’y eut ni vin d’honneur, ni banquet. Le surlendemain 11 mars, Bonaparte partait pour la campagne d’Italie. Il rentrera à Paris en décembre 1797, soit presque deux ans plus tard.)

© JM Bassetti 9 Mars 2013 Tous droits réservés.

 

 

 

© Amor-Fati 9 mars 2013 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 9 mars 2013 par Amor-Fati dans la catégorie "Fiction", "Histoire réécrite", "Uchronie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *