janvier 17

Habitude de famille.

dagobert

Le 17 Janvier 715, le Royaume Franc est en pleurs. Son roi Bien Aimé vient de mourir.

Toute la Cour marque une profonde tristesse à l’annonce de la disparition du souverain tant aimé. Si jeune.

Après avoir été lavé et embaumé, le corps est déposé sur une immense table de bois dans la chapelle du château.

Puis, des femmes l’ont enduit de parfum, recouvert d’un tissu doux et soyeux, et avec mille précautions, l’ont déposé dans son cercueil.

Dors, bon Roi des Francs, dors du repos du juste.

Dors dans l’abbaye de Saint Denis où reposent les Rois de France.

31 Juillet 1793 : La Révolution française bat son plein. La Terreur règne en France. La convention ordonne que  « Les tombeaux et mausolées des ci-devant rois, élevés dans l’église de Saint-Denis, dans les temples et autres lieux, dans toute l’étendue de la république, seront détruits ».

Octobre 1793, les révolutionnaires entrent dans Saint Denis. Les tombeaux des rois sont ordonnés en différentes couches. Les Bourbons sont exhumés les premiers. Louis XV, Louis XIV, Louis XIII, Henri IV  dont le corps est en parfait état et porte encore une barbe blanche et soyeuse. Puis les Valois.

Les jours passent, les travaux sont de plus en plus difficiles.

Au soir du 19 Octobre, trois tombeaux placés côte à côte sont ouverts. Et à la grande surprise des pilleurs de tombes, les trois rois sont placés dans le mauvais sens. Le visage tourné vers le fond du cercueil, la tête à la place des pieds, et les pieds devant. Voilà qui est étonnant. Pourquoi donc ces trois rois sont-ils placés ainsi ? Y a-t-il une signification, un rite particulier.

Et puis soudain, à la lecture des noms,  les révolutionnaires  comprennent.

« Bon sang, mais c’est bien sûr, dit Bourrel, ouvrier maçon, sa pioche à la main. Ils ont mis leur cercueil à l’envers. Ce sont les Dagobert… »

« Le bon Roi Dagobert avait mis son cercueil à l’envers… »

(Le 14 Janvier 715, mourait Dagobert III. Il était âgé de 16 ans. Né en 699, il fut roi à l’âge de 12 ans, en 711 et mourut de maladie en 715 en laissant un fils, Thierry, qui ne règnera jamais. Le Dagobert de la chanson, c’est Dagobert Ier.)

© JM Bassetti 17/01/2013. Tous droits réservés.

© Amor-Fati 17 janvier 2013 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 17 janvier 2013 par Amor-Fati dans la catégorie "Fiction", "Histoire réécrite", "Uchronie

1 COMMENTS :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *