février 16

Heureux qui comme Félix

faure

« Il voulait être César, il ne fut que Pompée. »

Voilà ce que déclara Clémenceau à la mort du président Félix Faure.

Vous croyez que c’est malin, vous ?

Est-ce du dédain ou de la jalousie ? Du mépris ou de l’envie ? De la méchanceté ou un espoir caché ?

Sous prétexte que ce digne Président de la République est mort dans les bras (on prétend même dans la bouche) de sa maîtresse, on restreint sa présidence à cette seule fin plutôt enviable en se moquant ouvertement de lui. On a même surnommé Marguerite Steinheil « la pompe funèbre »… C’est d’un vulgaire…

Moi, je dis que Félix est mort heureux.

D’ailleurs, Félix vient d’un adjectif latin qui signifie Heureux. Il a été Félix jusqu’au bout. Fidèle au prénom que lui ont donné ses parents.

Combien êtes-vous, Messieurs qui me lisez, à espérer un tel trépas ?

N’est-ce pas mieux que de tomber dans un escalier, de s’étouffer bêtement avec une feuille de salade ou de trépasser d’une balle perdue qui ne vous était pas destinée ?

Qui ne préfère pas la  fellation à l’hydrocution, les joies de Vénus à l’infarctus, la jouissance à la souffrance, la feuille de rose à la tuberculose ?

Que celui qui préfère mourir d’une affreuse maladie lui jette la première pierre.

Entre mourir du Sida ou d’une partie de radada, moi, j’ai déjà fait mon choix. Mais, si je peux émettre un vœu, que l’acte soit mené à son terme, pour ne pas partir sur une impression d’inachevé et mourir avec des regrets.

« Puisqu’il faut mourir un jour, autant que ça se passe le mieux possible. », dit-on.

Moi je dis qu’il a bien choisi

Félix avait tout compris.

 

(Le Président Félix Faure est décédé le 16 Février 1899 dans le salon bleu du Palais de l’Elysée. Il était en « entretien privé » avec Madame Steinheil. Il fut retrouvé juste vêtu d’un gilet de flanelle. Elle, était entièrement nue. Ce qui ne laisse que peu de place au doute. En fait, Monsieur Faure, alors âgé de 54 ans avait absorbé, avant cette entrevue, une forte dose de cantharide officinale, puissant aphrodisiaque, afin de se montrer à la hauteur. Peut-être avait-il dépassé la dose prescrite…)

© Amor-Fati 16 février 2013 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 16 février 2013 par Amor-Fati dans la catégorie "Hommage

1 COMMENTS :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *