décembre 9

Joyeux anniversaire

Il est des gens que l’on croit morts depuis longtemps.

Souvenez-vous que 18 octobre dernier, je vous ai entretenu de la naissance de Chuck Berry. J’étais persuadé qu’il avait quitté ce monde depuis plusieurs années. Et puis non, il a 88 ans et se porte comme un charme. Il se produit encore sur scène de temps en temps, pour des galas de charité. Juste une chanson, dix minutes d’applaudissements et il rentre chez lui, heureux du succès qu’il rencontre toujours et de la fidélité du public, anciens qui l’adulent depuis des lustres et jeunes qui le découvrent et trouvent qu’il est toujours actuel. Un peu comme Henri Salvador il y a quelques années.

Et aujourd’hui, je fais des recherches sur Internet à propos du 9 décembre. Que s’est-il passé ? Qui est né ? Qui est mort ? Que vais-je pouvoir écrire à propos de cette date ? Je cherche, je fouille, je vais sur des sites anglais, français, allemands, américains. Il s’est passé beaucoup de choses le 9 décembre, mais rien qui m’accroche vraiment, rien qui ne me permette d’écrire une chronique ou une Uchronique. Il y a bien l’annonce de la séparation de Diana et Charles, en 1992, mais bon, pas de quoi changer le cours de l’histoire.

Et soudain, au hasard d’un lien découvert à partir d’un site américain, je tombe sur un anniversaire. Un nom que je n’ai jamais lu nulle part : Issur Danielovitch Demsky. Il aura 96 ans aujourd’hui. Bon sang de bois, qui est ce type avec un nom à coucher dehors qui est suffisamment célèbre pour voir fêté son anniversaire sur le site du New York Times ?

Et là, je tombe sur le cul (enfin pas vraiment, puisque je suis assis). Une photo de lui, et son nom de scène. Je regarde attentivement, pas de petite croix à côté de sa date de naissance. Il ne serait donc pas mort ? Ou alors, sa fiche n’est pas à jour… Je veux en avoir le cœur net. Un géant comme lui. Mais si, je suis certain qu’il est mort. Son fils est déjà à la retraite, retiré de la vie mondaine et publique dans laquelle il s’est trainé. Le fils à la retraite et lui encore en vie Ce n’est pas possible.

Et pourtant, tout le monde est d’accord sur Internet. C’est aujourd’hui son anniversaire, et il le fêtera en famille. Quatre-vingt-seize bougies sur un gâteau, ça fait de la lumière quand même !!

Voyons, si, au fur et à mesure de la lecture, vous allez deviner.
Dites-moi Top quand vous aurez trouvé, comme ça, je n’irai pas plus loin !

** Une personnalité américaine que tout le monde connait. Une gueule pas possible qu’on n’oublie pas une fois qu’on l’a vu… Un physique, une plastique, je vous dis pas… Même à son âge, je suis sûr qu’il est encore beau !

** Il est né dans l’état de NewYork, à Amsterdam, le 9 décembre 1916. Juifs émigrés de Biélorussie, ses parents changent vite de patronyme.

** En 1939, alors qu’il a à peine 20 ans, il s’engage dans la marine, après avoir fait quelques apparitions furtives dans quelques films.

Bon, c’est un acteur alors, ou un réalisateur. Mais quelqu’un qui a à voir avec le cinéma.

** En 1949, juste après son premier mariage et son premier divorce, il rencontre Lauren Bacall qui le fait tourner dans « l’emprise du crime ». Puis, il tourne « la griffe du passé » avec Robert Mitchum et « l’homme aux abois » avec Burt Lancaster.
Vous avez déjà une idée ? Il connait du beau monde, vous ne trouvez pas ?

** Fin 49, il tient le rôle de Michael ‘Midge’ Kelly dans « Le Champion », ce qui lui vaudra sa première nomination aux Oscars en 1950.

** Il a joué auprès des plus grands : Lauren Bacall, Burt Lancaster et Robert Mitchum, comme on l’a vu, mais aussi Henry Fonda, John Wayne, Tony Curtis, Janet Leigh.

Allez, vous en avez assez de chercher ou alors vous avez déjà trouvé ?

** Son surnom au cinéma était « The king », excusez du peu…

** Il a joué tous les types de rôles : marin, cowboys, homme d’affaire, esclave, général romain, général américain, simple soldat, assassin, victime, flic, truand. Il a même joué le rôle d’un peintre que vous connaissez tous ou celui du capitaine d’un sous-marin.

** Pour terminer, et pour aider vraiment les deux personnes qui n’ont pas encore trouvé, voici quelques-uns de ses films, parmi les 81 qu’il a tournés :

« Une corde pour te pendre », « les ensorcelées », « vingt-mille lieues sous les mers », « Spartacus », « Liaison secrète », « un homme doit mourir », « règlement de compte à OK Corall », « Van Gogh », « Paris brûle-t-il ? », « le reptile », « l’homme de la rivière d’argent ».

** Nommé 5 fois aux oscars, il n’a jamais remporté la statuette. Il est chevalier de la légion d’honneur en France et ne compte plus les récompenses qui ornent sa cheminée qu’il a du agrandir pour tout placer…

Allez, maintenant, c’est facile. Tout le monde a trouvé.

Avec moi, vous allez lui présenter le gâteau pour qu’il souffle ses bougies et nous allons chanter tous ensemble !

Un, deux, trois.

Happy Birthday tou You
Happy Birthday tou You
Happy Birthday dear Kirk Douglas !!
Happy Birthday tou You

Si vraiment vous ne savez pas qui c’est, Tapez Kirk Douglas dans Google Images, regardez sa tronche et vous direz : « Ah Merde, j’étais persuadé qu’il était mort… »

© Amor-Fati 9 décembre 2012 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 9 décembre 2012 par Amor-Fati dans la catégorie "Hommage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *