janvier 19

Juste un oubli

oubli7 heures ! Elle se leva d’un bond et fila dans la salle de bains. Au passage, elle se cogna le pied contre le coin de la porte.

« Ah b… de m… la journée commence bien, pensa-t-elle tout haut.

A cloche-pied, elle arriva jusqu’à la douche. Elle y entra, y resta peu de temps, mais, inconsciemment, augmenta la température de l’eau de façon inhabituelle.

– Trop tard pour me laver les cheveux. On verra demain, dit-elle en se regardant dans la glace. Pour aujourd’hui, ça ira bien. Et puis en plus, avec le bonnet, ça les aurait graissés, alors… C’est marrant, il me semble que j’ai oublié quelque chose…

En sous-vêtements, elle retourna dans sa chambre et ouvrit le placard.

– Chaud, chaud, il faut s’habiller chaud. Neige, glace… Ils l’ont dit aux infos hier soir.

Un tricot de peau, comme papa, le petit chemisier bleu, le pull écru avec le col châle, un bon pantalon avec des leggins en dessous, on n’est jamais trop prudente ! Et les grosses chaussettes évidemment. Elle les enlèvera au bureau, mais pour y aller…

– Les Moon-boots, bon sang, ou est-ce que je les ai foutus ? Ah, voilà, sur l’étagère du haut évidemment. Tout au fond !

Elle sauta, échoua, se résigna à aller chercher un tabouret dans la cuisine, finit par dégoter les fameux après ski qui ne servent qu’une fois par an, mais justement, c’est aujourd’hui !

– Il faut partir de bonne heure. Ils ont dit que tout allait être bloqué. P… de galère d’hiver de m… je prendrai un café au bureau, en arrivant, là il faut que je fasse fissa. Mais j’ai oublié quelque chose…. Il y a un truc que je devais faire ce matin !

Au vol, elle attrapa ses gants, son bonnet, son écharpe et son sac et elle ouvrit la porte d’entrée qu’elle verrouilla à double tour avant de partir.

Dans l’ascenseur qui descendait au garage, elle boutonna son manteau, remonta son col et réfléchit.

– Me voilà parée pour affronter l’hiver et la neige de janvier. J’ai tout, j’ai l’impression de tout avoir, mais une étrange impression d’avoir quand même oublié quelque chose….

Elle arriva dans le parking souterrain pour récupérer sa voiture.

– Bon sang, les autres ne sont pas encore partis, ils vont avoir une sacrée surprise sur la route. Moi je suis bien contente de partir de bonne heure !

Elle grimpa dans son véhicule, mit un CD dans le lecteur et monta le chauffage un peu plus que d’habitude.

La voiture attaqua la pente de sortie du garage et déboucha à l’extérieur, au coin de la rue Lafayette.

Il faisait un temps superbe. Quelques nuages épars, mais on sentait déjà que la journée allait être belle et sèche.

– Ouvrir les volets… Regarder par la fenêtre… , hurla-t-elle dans la voiture. Voilà ce que j’ai oublié !!! »

© JM Bassetti. St Aubin d’Arquenay, le 19 Janvier 2016. reproduction interdite sans l’accord de l’auteur.

 

© Amor-Fati 19 janvier 2016 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 19 janvier 2016 par Amor-Fati dans la catégorie "Au fil des jours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *