mai 10

L’homme à la rose

roseC’est aujourd’hui, le 10 mai, qu’il accède au pouvoir.

La France qu’il prend aujourd’hui en mains est en mauvais état. Son prédécesseur n’a pas été très aimé du bon peuple. Il a quitté le pouvoir dans une indifférence quasi-générale. La plupart de ses ministres n’ont même pas fait le déplacement pour venir le saluer une dernière fois avant son départ.

La salle dans laquelle arrive le nouveau maître de la France est remplie de roses rouges, sa fleur préférée. A ses côtés, son épouse est radieuse, son sourire est étincelant. Elle est fière de devenir aujourd’hui la première dame de France. Un jeune enfant, une rose rouge à la main, sort du rang et tend la fleur au nouveau venu. Il sourit, accepte le présent, hume la fleur et la tend vite à l’un de ses collaborateur placé derrière lui. C’est une sorte de nouvelle Cour qui commence à se former autour de lui. Ils sont tous là. Les fidèles évidemment, ceux qui le suivent depuis des années, depuis qu’il a commencé à s’intéresser à la politique. Mais il y a aussi les nouveaux, les intrigants, le opportunistes, ceux qui profitent de l’arrivée d’un nouvel homme fort pour essayer de se frayer un chemin sur les marches du pouvoir. Et les places seront chères. Il faudra faire ses preuves pour entrer en grâce.

« La politique que je compte mener, déclare-t-il lors de sa première prise de parole sera très différente de celle que vous avez connue avant moi. Je compte faire, pendant mes premières années de pouvoir, des grandes réformes. Il y aura de grands changements. Oui, nous aurons certainement de nouveaux impôts, de nouvelles taxes, mais on ne bâtit pas une France forte sur du sable. Les ministères devront faire des économies drastiques afin que le déficit de notre pays revienne à un niveau acceptable. Je connais le cap que je veux atteindre et le sacrifice de tous et de chacun sera nécessaire. Tout ne se fera pas en un jour, mais je suis confiant, et je sais que je pourrai compter sur votre appui et sur celui de la population française pour mener à bien l’action que je compte mener avec l’aide mes ministres.»

Rapidement, il quitte la salle pour commencer à s’entretenir des affaires de la France avec ses plus proches conseillers. La tâche est immense, il en est bien conscient. Les Français ont espoir en lui, il le sait, il ne faut pas les décevoir.

Arrivé au pouvoir un dix mai, tout le monde le sait, les plus jeunes l’on sûrement appris à l’école, il conduira les affaires de la France pendant dix-sept ans. Dix-sept longues années qui se termineront hélas comme on le sait, par une Révolution qui emportera tout sur son passage.

(C’est le 10 mai 1774 que Louis XVI prend le pouvoir, à la suite de la mort de son grand-père Louis XV décédé le jour même. Il sera tour à tour Roi de France et de Navarre, puis Roi des Français. Vous aviez pensé à quelqu’un d’autre qui a pris le pouvoir un dix mai ? Étonnant…)

© JM Bassetti 10/05/2013. Tous droits réservés

© Amor-Fati 10 mai 2013 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 10 mai 2013 par Amor-Fati dans la catégorie "Histoire réécrite", "Uchronie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *