janvier 22

Prenez les patins

suisse

-« Hoooolaaaaa. Qui vaaaa lààààà ?

– C’est l’armée française, on vient vous faire la guerre.

– Mais c’est paaaas poooossible….

– Si, Notre Roi Bien aimé François Premier a décidé de reconquérir le Milanais. Donc, on y va.

– Attendezzzzzzz. On peut pas passer comme çaaaaa, Ca se fait paaaaas. Et puis vous allez mettre le chien partout, vous n’êtes pas vraiment propres, vous les français…

– Ben non, on est des soldats, on a marché jusqu’ici avec notre armée et nos chevaux.

– Hooolaaaaa. Allez-y. Mais si vous pouviez mettre les paaaatins, ce serait encoooore mieux. On a dégreubééé  tout ce matin. On aaaa paaaaassé la panosse dans tous les coins. Alors n’aaallez paaaas tout salooper maintenant.

– La guerre, c’est la guerre mon pauvre ami.

– Mais vous êêtes complètement badadiaaaaa, vous les français…

– Allez, dégage, il faut qu’on passe.

– Oooohhh Pas la peine de bouéler comme ça !

– Vous refusez la guerre de notre roi ?

– OOOOhhh  Quèche tes batoilles, on entend que toi iciiii. Et puis vous saaavez pas, mais on est redoutaaaables nous les Suiiiiisses. Ya pas si longtemps, y a deux Italiens qui sont paaaassés ici, on leur a collé une sacréééée brossééée. Et puis, ils étaient deux, et pi nous cinq, ben on était tout seul… Alors, méééfiez vous !!!

– Impressionnant. Tu peux  me mener à ton chef ? Laisse- moi le rencontrer.

– Il est dans la tente du fonnnnd. Mais j’vous l’diiis. Quand il va apprendre çaaaa, il va tomber à cupesse, not chef. Et pi vous êtes bien gentils, mais nous, la guerre, on a paaaa qu’ça à faire.

– Vous faites quoi à part la guerre ? Vous êtes des soldats non ?

– Oui, mais nous, on gaaaarde le paaaape. On est environ septante et puis on va garder le cardinaaal blanc pendant qu’il travaille ou qu’il fait son clopet…

– Tu parles de soldats… Comment s’appelle l’endroit où vous avez dressé votre camp ?

– Je saiaiaiais pas trop. Y’en a qui disent comme çaaaaa que ça s’appelle Marignan. Mais ils sont pas sûûûûûûrs non pluuuuus..

– Il s’appelle comment ton chef ?

– Uuuuriiiii.

– Allez, on entre.

– Faites seulement. Finissez donc d’entreeeer… »

 

(Le 22 Janvier 1506, est créée la Garde Suisse. Chargée de veiller sur le pape dans un premier temps, elle sera, à la suite de la défaite de Marignan, assignée également à l’escorte du Roi de France, jusqu’à 1792. Les gardes suisses en poste en France étaient peu nombreux, et ils étaient deux fois plus payés que les soldats français.)

(L’air de rien, un texte comme ça, c’est du boulot… de la recherche documentaire sur les expressions suisses, le nom du chef des suisses à Marignan, la vie des gardes suisses !! Une bonne heure pour « pondre » ça…)

© JM Bassetti 22/01/2013 Tous droits réservés.

 

© Amor-Fati 22 janvier 2013 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 22 janvier 2013 par Amor-Fati dans la catégorie "Fiction", "Histoire réécrite

1 COMMENTS :

  1. By Lacaze on

    Encore une fois, chapeau l’artiste pour ce beau brin de plume. Seul regret ne pas en avoir une version mise en voix.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *