octobre 1

Rouen perd son héros

L’avez-vous entendu ce matin aux infos ?
Il est mort, refroidi, c’est fini pour Pierrot
Il nous a fait frémir avec sa Pulchérie,
Son Othon, son Médée ou son traitre trahi.

Les gens parlaient de lui ce matin au marché
Tout le monde le pleurait, c’était un défilé
Devant son domicile, devant la porte close
Où derrière le grand dais son grand corps se repose

Rodrigue est orphelin, Cinna est à la peine,
Le monde se dissout dans le coeur de Chimène,
Dom Diègue et Dom Gormas se retrouvent sans auteur
Rouen perd son héros, l’Académie le pleure.

Les deux Jean sont venus lui rendre un bel hommage
Il est vrai qu’eux aussi seront bientôt à l’âge
Où la carte d’argent prend une teinte vermeille
Ils voient leur propre mort dans les yeux de Corneille.

(1er octobre 1684, mort de Pierre Corneille. Les deux Jean sont La Fontaine et Racine, amis du tragédien et académiciens, tout comme lui.)

© Amor-Fati 1 octobre 2012 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 1 octobre 2012 par Amor-Fati dans la catégorie "Hommage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *