janvier 8

SDF

mesangeIl y a un mois, on ne se connaissait pas. Puis le froid est arrivé. Enfin, quand je dis le froid, je devrais dire le frais ! Alors je me suis dit que je devais faire quelque chose. Pauvres petits SDF, sans rien à manger, sans même un toit fixe pour s’abriter de la pluie. Lui partait toute la journée à la recherche de nourriture. C’est bien le rôle du chef de famille, non ? Il revenait régulièrement avec de quoi casser la graine. Elle ? Elle restait près des enfants, pour les abriter, les protéger. On ne sait ce qui peut arriver à ses petits, alors on les couve, du mieux qu’on peut. J’ai commencé à les nourrir assez loin de chez moi pour qu’ils ne se doutent pas que c’était moi et qu’ils n’aient pas honte de faire l’aumône. Timides au début, ils ont vite pris de l’assurance. Je n’attends pas de remerciement. Leur présence me suffit. Depuis hier, Annie et moi leur avons mis leur nourriture devant notre fenêtre de cuisine. Elles mangent sans crainte sous notre nez, nos petites mésanges.

1000 caractères.

© JM Basssetti. Le 7 Janvier 2016. Reproduction interdite sans l’accord de l’auteur.

N’hésitez pas à commenter mes textes sur le site www.jmbassetti.fr . Bons ou moins bons, les commentaires sont toujours utiles.

© Amor-Fati 8 janvier 2016 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 8 janvier 2016 par Amor-Fati dans la catégorie "1000

1 COMMENTS :

  1. By JMB (Auteur) on

    C’est rigolo. Nous avons des mésanges fonctionnaires. Elles commencent à venir picorer vers neuf heures. A seize heures trente, elles disparaissent, comme elles sont venues…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *