novembre 22

Tad ar vro

 

 

 

 

 

J’aurais  pu m’amuser en lisant un tel  nom
C’était du pain béni, la bataille de Ballon.
J’aurais pu comme jadis avec la guerre d’Orange
Raconter des bêtises, des choses bien étranges,
Mais sérieux je dois être car l’issue de cette guerre
C’est la gloire d’un pays, la naissance d’une terre.

Nominoë est là, son armée l’accompagne
Ce sont de fiers guerriers, ensemble ils font campagne
Pour combattre le roi, le vieux Charles le Chauve
Qui avec ses soldats, de véritables fauves
Sont entrés sur ses terres, l’esprit bien belliqueux
Pour abattre celui qui est fourbe à leurs yeux.

Jadis Nominoë, comme d’autres puissants
Avait rendu hommage au dernier roi des francs
Mais les actes mauvais de ce roi de papier
Avaient fait modifier la promesse du guerrier.
L’hommage était perdu, l’offense était trop grande
L’armée royale arrive à Ballon dans la lande.

Or les guerriers d’ici connaissent bien leur terre
Ils savent que non loin s’épanche une rivière
Et que dans ses abords à côté du rivage
La vase y est profonde, c’est un vrai marécage.
Aussi Nominoë, son fils Erispoë
Attirent les soldats dans ce méchant bourbier.

La bataille est vite jouée, les soldats du roi franc
Entrainent leurs chevaux dans ce piège béant
Et en bien moins de temps qu’il ne faut pour le dire
L’armée du pauvre Charles va connaître le pire.
Car grimpés dans les arbres les guerriers attaqués
Font pleuvoir sur l’ennemi leurs flèches acérées.

Charles le Chauve recule, son armée en déroute
Essaie tant bien que mal de reprendre la route.
Sur les quatre mille hommes qu’il avait au départ
A peine quelques centaines échappent au traquenard
Et c’est bien mal en point que cette armée vaincue
Se retire de Ballon et n’y reviendra plus.

Ce vingt-deux novembre, le roi Nominoë
A gagné sa couronne, le voici adulé
Par son peuple vainqueur d’une guerre sans merci
Qui a vu la naissance d’un tout nouveau pays
Car au lendemain même après cette campagne,
Une terre libre est née, elle se nomme Bretagne.

(Le 22 novembre 845 est une date importante dans l’histoire de la Bretagne, car elle marque le début de son indépendance qui durera plus de sept siècles. Nominoë est le premier roi de la Bretagne indépendante. Jusqu’à sa mort, en 851, il sera connu en Bretagne sous le nom de « Tad ar Vro », » le père de la patrie ».)

 

© Amor-Fati 22 novembre 2012 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 22 novembre 2012 par Amor-Fati dans la catégorie "Histoire réécrite", "Hommage", "Poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *