octobre 9

Tu as toujours été le choucou

« Ecoute, Carloman, laisse tomber, je te dis, ça ne t’apportera rien d’insister comme ça. C’est moi le roi et puis c’est tout.
– Rien du tout, Papa n’a rien dit de particulier avant de mourir. Ou plutôt si, il a dit « Partagez-vous mon royaum

e ». Il a pas dit « Tout pour Charles et rien pour Carloman. »
– Qu’est-ce que tu peux être gamin, quand tu t’y mets. Ah on voit bien que je suis l’ainé et que tu es le petit. T’as toujours été le chouchou au fond, et tu veux toujours le rester, même après la mort de Pépin.
– Arrête, ton char, Charles, tu veux bien ? On n’est plus des gamins quand même… Alors, c’est moi le Roi des Francs et puis c’est tout…
– Mon pauvre Carloman, vas-y alors, vas-y, fais-toi couronner roi des Francs puisque tu y tiens, mais ça ne m’empêchera pas de le faire aussi. Ah, tu vas avoir l’air malin devant l’histoire, à vouloir être roi le même jour que moi. Un gamin gâté, je te dis, voilà pour quoi tu vas passer…
– Pas mon problème. L’histoire jugera, comme dira le Grand Charles. Pas toi, un autre…
– Bon, laisse-moi au moins être couronné ce matin, tu le feras cet après-midi ! L’aîné d’abord…
– On verra, je te promets rien….
– Et un dernier conseil, frangin, fais gaffe à toi. Si jamais il t’arrivait malheur, on me ferait pas le coup des deux rois une deuxième fois.
– Même pas peur. Salut Charles.
– Salut Majesté, puisque c’est comme ça que tu veux qu’on t’appelle. »

(9 octobre 768: A la mort de Pépin le Bref (déjà évoqué plus tôt), les deux fils, Charles et Carloman se partagent le royaume, chacun ayant des territoires différents. Evidemment, comme on pouvait s’y attendre, ils se fâchent. Carloman meurt en 771, à l’âge de 20 ans. Comme il l’avait promis (voir texte plus haut, paroles historiques), au mépris de toute loi, Charles prend les territoire, fait l’unification des deux royaumes et devient roi des Francs tout seul. Na ! Il deviendra Charlemagne un peu plus tard.)

© Amor-Fati 9 octobre 2012 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 9 octobre 2012 par Amor-Fati dans la catégorie "Fiction", "Histoire réécrite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *