mars 12

Zazie dans le rétro.

Bonne lecture. L’atelier de Leiloona reprend ses droits ce matin… J’ai sêché le texte de la semaine dernière. Je tâcherai de me reprendre dans le courant de la semaine. Allez lire les textes de les amis qui se sont penchés sur la même photo… Avec un autre regard sûrement !!


Isabelle, ma grande fille chérie,

Nous sommes heureux de voir que tout va bien pour toi. Depuis que tu es partie faire ce grand voyage en Italie, tu nous as envoyé 3 267 photos toutes plus belles les unes que les autres. Tu as vraiment un sacré talent de photographe ! Nous sommes fiers de toi.

Tu apparais sur 2 895 de ces photos (ton père les a comptées), ce qui nous permet de nous rendre compte que tu prends des couleurs et que tu es radieuse.

Vu les clichés que nous recevons, nous ne pouvons que constater que tu bouges bien et que Daniel et toi profitez bien de ces vacances largement méritées.

Derrière toi, nous avons eu la chance de reconnaître la Tour de Pise (sur 421 photos), la cathédrale de Milan (sur 218 photos ), la Scala (395 images ) le Ponte Vecchio de Florence depuis l’Arno (sur 158 clichés ), l’Arno depuis le Ponte Vecchio (223 fois ), Isola Bella et ses canons, toujours aussi magnifique sur le Lac Majeur (297 photos tout de même). Tes 839 photos de Venise étaient vraiment superbes. Merci encore. Les gondoles noires vont si bien avec ton regard de feu !

Hier, nous avons bien profité de ton visage superbe dos à la Fontaine de Trévi que ton père a reconnue grâce à la barbe de Neptune qui dépassait derrière ton épaule. Vu les 431 clichés que tu nous as envoyés, nous supposons que tu as beaucoup aimé cet endroit. Le Colisée est-il aussi beau qu’on le dit ? A ce que nous avons pu voir derrière toi sur les 487 images, nous l’imaginons grandiose et spectaculaire. Quand on pense que des hommes et des femmes y ont été dévorés par des lions, ça fait froid dans le dos… Brrr…

Et là, la vue sur la Basilique Saint Pierre nous parait magnifique. Tous ces gens qui passent derrière toi ont l’air tellement heureux. Il doit se passer quelque chose quand même quand on est là-bas. Quelque chose d’inexplicable. Tes 629 photos en témoignent.

Continue à bien profiter de ce voyage, ma chérie. Envoie-nous encore de belles photos de cette Italie qui se déroule dans ton dos. Si j’en crois ton plan de voyage, vous devriez maintenant descendre sur Naples et Pompéi. J’ai hâte de te voir dos à ces ruines qui ont vu tant de malheur en si peu de temps.

Nous suivons également ton voyage sur Instagram. C’est impressionnant le nombre de likes que tu reçois. Les gens aiment vraiment l’Italie !

Papa et moi t’embrassons bien fort.

Au fait, comment va ton mari ? Nous supposons qu’il apprécie le voyage, même si on ne l’a vu sur aucune photo. J’espère qu’il n’est pas malade !

Ta maman qui t’aime.

 


 

© Amor-Fati 12 mars 2018 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 12 mars 2018 par Amor-Fati dans la catégorie "Atelier d'écriture", "Au fil des jours

20 COMMENTS :

  1. By Le Dû Loïc on

    Mais si, on le voit de dos, enfin on voit surtout son sac. Bravo et merci.

    Répondre
  2. By Nady on

    Avant d’arrêter ma lecture quelque temps (vie active me hélant), et après avoir lu quelques acolytes d’écriture filles où leurs textes parlent séparation, ai eu envie de lire quelques hommes et tu en fais partie, histoire d’avoir leur point de vue sur ce cliché et je n’en suis pas déçue ! un humour bien maîtrisé ! J’ai même cru un moment que c’était Rolande qui avait écrit 😉 merci et bravo !

    Répondre
    1. By Amor-Fati on

      En fait je suis de retour de Paris ou j’ai vu tant de gens faire des selfies et des photos de tout et n’importe quoi… je m’étais dit que j’écrirai la dessus et l’occasion s’est présentée rapidement.. merci de ton commentaire belle slameuse…

      Répondre
  3. By lucie on

    excellent ton texte ! j’ai pensé aussi que cette jeune femme se photographiait toute seule.

    Répondre
  4. By Jos plume on

    J’aime beaucoup ton texte et ta manière de traiter du narcissisme avec humour. Un belle inspiration ! Merci !

    Répondre
    1. By Amor-Fati (Auteur) on

      Comme je l’ai dit A Nady, je viens juste de vivre ça, à Beaubourg et au sacré coeur… Invroyable . Merci pour ton comm.

      Répondre
  5. By Francoise on

    Excellent..a mourir de rire..jaune..tellement vrai.
    Merci beaucoup…J’ai également apprécié de pouvoir visiter ces lieux magiques..seule..car Tout le monde leur tourne le dos..
    Ps. Le mari doit se trouver dans les bras d’une italienne rencontrée dans un des minuscules cafés où il serait impossible d’Isabelle puisse entrer avec sa canne à selfie !!

    Répondre
    1. By Amor-Fati (Auteur) on

      Nous, c’était la tour de Belem à Lisbonne…. les gens se prennent dans tous les sens, sans même regarder les beautés de la tour en elle même…
      Bises ma chère Miss Marple..

      Répondre
  6. By Valou on

    J’ai adoré, bravo ! Quelle dérision, quel force dans cet humour si libérateur !
    C’était magnifique, merci ! J’ai bien ri devant la lettre de cette mère un peu désabusé face à ce monde d’apparences.

    Répondre
    1. By Amor-Fati (Auteur) on

      Heureux de t’avoir fait passer un bon moment !! Merci du petit mot.

      Répondre
  7. By Valerie on

    Ton texte comme souvent est drôle. La situation est effectivement un peu grotesque et ton texte le rend très bien.ils doivent en avoir un peu marre de recevoir des sms de leur fille…mais en tous cas ils sont super gentils. Merci pour ce clin d’oeil.

    Répondre
    1. By Amor-Fati (Auteur) on

      Il y a même un ami qui m’a demandé si l’histoire était vraie et si je recevais réellement ces sms de ma fille… La réponse est NON…

      Répondre
  8. By la fllibust on

    Très fine observation de l’emploi de ces petites boites numériques, qui flashent à tout va et comme tu le décris si bien, rien du tout, finalement et en nombre suffisant, pour que la pauvre maman ai bien pris le soin de compter chacune d’elles. Je préfère, comme toi, prendre le temps de lire, de poser des questions, de flâner, sans appareil photo, rien, les mains dans les poches.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *