4 avril 2019

Une soirée bien étoilée (3/5)

Un épisode court pour vous reposer avant les deux derniers morceaux qui finiront en apothéose.

A demain !!


Le repas fut divin. La nourriture fine et parfaitement cuisinée les ravit tous deux. Le vin, bien choisi par la serveuse avait été à la hauteur.  Tout fut parfait. Depuis les amuse-bouche accompagnant la flûte de champagne jusqu’aux mignardises servies avec le café. Un macaron chocolat-cassis maison sur une assiette de porcelaine, c’est quand même autre chose qu’une amande entourée de mauvais chocolat dans un papier alu posée sur la soucoupe, près de la tasse. Noémie n’était jamais allée dans un restaurant de cette classe. Pas coincée, l’ambiance était plutôt décontractée, mais Noémie sentait bien qu’elle était dans un restaurant gastronomique. Rien ne semblait laissé au hasard, que ce soit dans la tenue des serveuses ou dans la mise en place de la salle.

La conversation avait été agréable et variée. Goûts de lecture, de cinéma, appréciations sur les plats servis, quelques mots sur le bureau, l’ambiance de travail. Et puis quelques mots plus personnels; Noémie avait parlé de sa sœur aînée, de son père et de sa mère disparue trop tôt. Théo avait évoqué sa passion pour la voile, son goût pour le jazz des années cinquante et son plaisir de boire un bon whisky, avec modération, évidemment. Noémie et Théo en étaient restés au vouvoiement. Aucun des deux n’avait voulu brusquer les choses en lançant un tu qui eut pu paraître déplacé. Le tutoiement viendrait surement naturellement… plus tard sans la soirée.

Vers vingt-deux heures, Noémie se rendit aux toilettes faire une petite retouche de maquillage, laissant ainsi tout le loisir à Théo de régler discrètement. Galamment, Théo tint la porte pour laisser le passage à Noémie. Elle se risqua à lui prendre le bras pour marcher jusqu’à la voiture. Le ciel était clair, la nuit bien sombre au-dessus du canal. Noémie et Théo s’arrêtèrent un instant pour contempler les étoiles. Il lui montra la grande ourse, Cassiopée et Orion.

– Merci, merci pour ce bon repas. C’était un moment bien agréable, lui dit-elle en tendant ses lèvres.

– Je suis heureux que cela vous ait plu, répondit Théo en déposant un baiser sur la lèvre supérieure de Noémie.

© Amor-Fati 4 avril 2019 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2019. All rights reserved.

Ecrit 4 avril 2019 par Amor-Fati dans la catégorie "Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *