janvier 26

Après la pluie

charlieAprès la pluie
La grande pluie
Mon frère Charlot, le grand Chaplin
Rentre chez nous. Il dégouline.
Je cours, je nage
Dans son sillage
Serviette en main
Et gant de crin.
Lui, il frissonne
Moi, je frictionne.
Marie m’exhorte
Devant la porte
« Allez, fais vite,
Toi, la petite…
Que fais-tu donc
Tu es bien longue..
– Il est mouillé,
Il est trempé,
Alors, Marie…
J’essuie Charlie ! »

JMB. Janvier 2015. Reproduction interdite sans accord de l’auteur.

 

© Amor-Fati 26 janvier 2015 Tous droits réservés. Contact : amor-fati@amor-fati.fr


Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit 26 janvier 2015 par Amor-Fati dans la catégorie "Au fil des jours", "Poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *